24h/24

Actualités

Un robot, combien ça coûte ?

06/06/2024

Groupe OP

Notre entreprise, OP sécurité, propose à ses clients les services de robots pour accompagner leurs besoins de sécurité. Cette volonté d’avoir recours aux nouvelles technologies nécessite d’approfondir les besoins à traiter pour parvenir à une solution en phase avec les attentes du client.


La question « ça coûte combien ? » vient immanquablement très en amont dans l’échange commercial. 

Comme dans bien des domaines c’est le besoin qui détermine le budget. L’histoire sans cesse répétée du marteau et de la mouche. Sans analyse du besoin, la question du prix amène une réponse aussi vaste que possible, les machines se situent dans un éventail de prix évalué de 25 à 300 k€.

Les téléphones et calculatrices fument déjà à ce stade !

L’approche du coût réel de votre machine ne se limite pas donc pas au simple calcul du prix d’un ADS, Cynophile ou rondier. Il faut commencer par le commencement, le besoin.

Que voulez-vous demander à votre robot ? Ce que vous avez déjà en version humaine ? N’y a-t-il pas d’autres données que vous pourriez collecter ? D’autres lieux que vous devriez inspecter ?

Effectuons un rapide catalogue de besoins supposés :

  • Vérification des clôtures, portes et portails
  • Thermographie de vos bâtiments et équipements tels que TGBT, chaufferie…
  • Relevé de niveau de cuves, bassin d’orages …
  • Comptage VL ou PL sur vos parkings
  • Bien sûr identification des dits véhicules…

La liste est longue et ouverte des informations dont vous pourriez avoir besoin au quotidien en substitution de votre situation actuelle.

La finalité est d’augmenter la valorisation et la sécurisation de ces informations et une machine n’oubliera pas une consigne…

Le temps si précieux ainsi libéré permettra à l’ensemble des équipes de se concentrer sur des missions à plus forte valeur ajoutée.

Donc si vous pensez à utiliser un robot, il faut commencer par auditer vos besoins actuels et potentiels, présents et futurs. C’est là que notre savoir-faire intervient … !

À suivre …